Nos incubés nous présentent leurs projets et livrent leurs premières impressions!
15 April 2019 - Impact Hub Lausanne

Le challenge:

L’économie circulaire vise à préserver les ressources de la planète en encourageant notamment la réparation des produits.  Aujourd’hui, les consommateurs sont incités à consommer des biens de manière abondante, avec une réparabilité et durée de vie limitée. Nous sommes sans cesse exposés à de la publicité qui nous incite à consommer toujours plus avec pour conséquence de jeter plutôt que de réparer.  Il est temps de proposer une solution facile et efficace pour remédier à ce problème!

La solution:

“Jette pas !” souhaite réduire le gaspillage des ressources en mettant en place des structures communautaires et sociales permettant à tout un chacun de réparer et/ou faire réparer ses objets défectueux. En proposant des lieux chaleureux et conviviaux, “Jette pas !” espère que les personnes auront du plaisir à venir partager, échanger, aider et se faire aider. De cette manière Jette Pas souhaite partager ses valeurs : réduire le gaspillage, changer le modèle actuel de consommation, remettre l’humain au centre et mettre en place un concept éthique, viable, durable et solidaire.

Actuellement en phase de validation, plusieurs événement sont déjà prévus du 20 au 28 avril dans toute la Suisse romande!  Plus d’info ici

.

Interview avec Ludovic

.

Peux-tu te présenter? Nous parler de ton projet, de tes passions?

Actuellement en fin d’études d’ingénierie à Yverdon-les-Bains dans le domaine de l’informatique, j’ai toujours eu une passion pour ce domaine. Dès mon plus jeune âge, j’ai démonté des ordinateurs pour voir comment ils étaient construits, voir pour les réparer et les faire durer le plus longtemps possible.

En dehors de l’informatique, je me préoccupe beaucoup de l’environnement et des effets néfastes que l’humain a sur celui-ci. Le gaspillage constant qu’il génère, particulièrement dans le domaine dans lequel j’évolue (informatique), m’a demandé de revoir ma façon de consommer et d’utiliser mes outils de travail qui, lorsqu’ils deviennent lents, ne démarrent plus, ou semblent être cassés (les problèmes habituels que rencontrent beaucoup de gens) peuvent en fait facilement être réparés.

“Jette pas !” est donc un mélange de mes deux passions où je souhaite réellement avoir un impact social positif pour l’environnement afin de réduire le gaspillage de nos ressources simplement parce que les personnes n’ont pas la possibilité de le faire. A terme, j’aimerais que “Jette pas !” puisse réparer n’importe quel type d’objet et éviter ainsi le gaspillage inutile. “Jette pas et répare !”, telle est la devise de mon projet.

 

Comment as tu pris connaissance de cet incubateur ?

Le concept de Jette Pas découle d’un cours que j’ai suivi le semestre dernier à l’école d’ingénieur. Ce cours m’a appris les bases, la marche à suivre nécessaire à la création et à la gestion d’une Start up. Dans le cadre de ce programme, une de mes camarade m’a fait parvenir l’information à propos de cet incubateur à Lausanne qui cherchait des projets dans le domaine de l’innovation sociale. Sujet qui me parle et me passionne! Je me suis dit pourquoi pas essayer de l’intégrer et j’ai donc participer au concours.

 

Quelle étaient tes attentes et tes motivations ?

Dans le cadre de mon cours suivi le semestre passé où les économistes et les ingénieurs étaient mélangés, je me sui senti un peu déconnecté par rapport à ma vision des valeurs d’une entreprise… Leurs visions du monde, du business étaient un peu en décalage avec ma propre vision. Le cours était plutôt axé sur l’élaboration d’une entreprise conventionnelle: comment grandir le plus rapidement possible pour se faire un maximum d’argent et s’enrichir… J’ai surtout suivi ce cours afin de comprendre le fonctionnement de cette vision mais ce n’était pas du tout ce que je recherchais. Je me suis dit qu’en intégrant un programme tel que CETransition, qui semblait plus en adéquation avec mes idéologies, mes valeures; j’allais pouvoir apprendre une autre manière de monter un projet qui à mes yeux soit plus durable dans tous les sens du terme!

 

Peux tu me citer un bon point et un mauvais point de l’incubateur?

Le premier bon point, c’est clairement l’ambiance et la fertilité mise à disposition par cet espace pour que de bonnes choses puisse se passer! La “positive attitude” que dégage Impact Hub!  Le point négatif, c’est que je n’ai pas l’opportunité de pouvoir passer le temps que je voudrais à Impact Hub Lausanne, n’habitant pas dans cette ville. Les trajets coûtent quand même relativement cher. Mais appart ça, je ne vois pas de point négatif!

 

Concrètement de quel manière ton projet a-t-il évolué depuis que tu as rejoint l’incubateur?

Le cours suivi à l’école d’ingénieur m’a permis d’élaborer une idée relativement précise du concept que je souhaitais mettre en place. J’avais défini quelques points clés que je pensais juste ou faux. Aujourd’hui, grâce à l’incubateur CET, j’ai pu avancer sur mon projet en réalisation des phases de tests où je vais pouvoir valider mes hypothèses en proposant au public mes services et voir quelles sont ses attentes et ses besoins afin de créer une solution adaptée qui lui convienne réellement. C’est justement lors des événements organisés du 20 au 28 avril qui pourront me permettre d’avoir un retour constructif par le public ! Pour moi c’est un grand pas!

Ton meilleur souvenir?

Je pense que ce que j’ai le plus apprécié c’est l’attitude positive que dégagent les gens, cette envie de bien faire. C’est vraiment un truc cool que tu rencontres pas forcément partout. J’ai rencontré des personnes qui souhaitent avoir un impact environnemental et social positif! C’est très inspirant!

As-tu un conseil pour d’autres start-ups?

Il ne faut pas avoir peur! C’est jamais trop tôt ni trop tard pour s’y mettre! Il faut juste y aller et ça vaut vraiment la peine!

.

Pour plus de Stories sur nos membres cliquez ici!